Analyste indépendant, SGimmobilier.com révèle la vérité de l’immobilier au Maroc

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le marché immobilier marocain connaît depuis plusieurs années une croissance sans précédent. Grâce à des prix attractifs, deux fois moins élevés qu’en Europe, et un cadre de vie privilégié, le Maroc attire de nombreux investisseurs, notamment français. Lors de la dernière édition du SGI Immo, le salon de l’immobilier marocain à Paris, de nombreux chantiers ont été présentés. Petit aperçu des principales villes.

Casablanca, une ville en plein chantier

La capitale économique du Maroc se développe à toute allure et son marché immobilier connaît un essor sans précédent. Pour répondre à la demande, 1 346 hectares viennent d’être ouverts à l’urbanisation. La vision « Casablanca 2012 » du Conseil régional du tourisme prévoit de recevoir 1 million de visiteurs étrangers et 250 000 visiteurs nationaux. Pour les accueillir, la capacité hôtelière devrait se renforcer : le nombre de chambres devrait être porté à 10 000 pour 100 hôtels, contre 4 100 pour 46 hôtels actuellement. Au total, les prévisions d’investissements dans les zones d’intérêts touristiques sont estimées à 18,5 milliards de dirhams. Plusieurs gros projets sont en cours, notamment le « Casa City Centre » du groupe Accor, avec 700 millions de dirhams, dans le cadre du programme de développement régional du tourisme, la réhabilitation de la Médina (150 millions de dirhams), de l’hôtel Barcelo (80 millions de dirhams) et de l’hôtel Atlas Hospitality à Nouceur du groupe Sotoram de Royal Air Maroc.

Marrakech, le paradis des touristes

Rendez-vous incontournable des people et jet-setters du monde entier, Marrakech est devenue la première destination touristique du pays. Au total, 159 nouveaux projets ont reçu un avis favorable, pour une capacité additionnelle de plus de 22 500 lits. Ils se répartissent en 47 complexes touristiques, 28 résidences touristiques, 43 hôtels, 283 riads, 63 maisons d’hôtes, 1 village de vacances, 1 gîte et 1 club touristique. En conséquence, le montant des investissements autorisés dans la région dans le seul secteur du tourisme a atteint plus de 29 milliards de dirhams en 2006. La ville ocre ambitionne de devenir l’une des capitales mondiales du 7ème art grâce au projet Morocco Film City, un complexe de loisirs de l’américain Tritel Management dont la construction a été annoncée en marge du dernier Festival international du film de Marrakech, totalisant un investissement de 15,6 milliards de dirhams. De même, Park Plaza Hotels & Resorts, filiale de Carlson Hotels Worlwide, y construit un palace de 114 chambres et suites, doté de restaurants, piano bar, spa, fitness, bowling, discothèque, etc.

Agadir, l’eldorado des Européens

La cinquième ville du Maroc connaît, depuis quelques années, un afflux massif de nouveaux résidents essentiellement européens, retraités pour la plupart, venus chercher douceur de vivre, chaleur et exotisme. La multiplication des dessertes aériennes, et notamment des compagnies low-cost reliant Agadir à de nombreuses villes européennes, a fortement contribué à augmenter l’attractivité de la capitale du Souss. 52 projets touristiques et résidentiels ont été validés dans la région d’Agadir en 2006. Parmi eux, la nouvelle station touristique de Taghazout, le village de vacances Robinson ou l’hôtel Novotel Coralia (groupe Accor), ainsi que l’aménagement de la nouvelle corniche de la perle du Souss, qui représente un investissement global de 240 millions de dirhams.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »